Monoparentalité partielle

S. a finalement changé d'emploi. Il n'en pouvait plus de l'autre emploi et de ses conditions de travail merdiques. Maintenant que notre situation familiale était rendue stable avec ma nouvelle job, il s'est dit que c'tait le bon moment de changer. J'étais bien contente pour lui qu'il se trouve autre chose rapidement. En plus, que sa nouvelle job est pleine de nouveaux défis et de possibilité d'avancement.

Je savais bien qu'il ne pourrait plus s'occuper de la garderie vu les nouvelles heures de travail et que ce serait pas mal d'adaptation. Sauf que je n'avais pas réalisé que "travail de soir" impliquerait que je sois monoparentale une semaine sur deux. Pas qu'Antoine soit difficile mais j'aimais bien que S. soit là pour surveiller quelques minutes pendant que je sortais les poubelles ou arroser le jardin, qu'ils jouent ensemble pendant que je termine le souper, ce genre de choses. Et puis, ya le fait qu'on ne mange plus ensemble 5 soirs de suite et que je dois prévoir la veille ce que S. prendra pour son lunch le lendemain.

Mais le plus gros hic, c'est qu'Antoine et S. ne se voient pas de la semaine. Moi je vois S. le midi quand je vais dîner à maison. Antoine dit souvent "pa-pa-pa-pa-pa" en se promenant dans le salon, il le cherche, c'est la première fois qu'ils se voient pas aussi longtemps. Pauvre petit loup. Et S. s'ennuie aussi. Il me demande toujours comment il va quand il arrive au beau milieu de la nuit. En fait, il s'ennuie vraiment parce qu'il m'avait demandé qu'Antoine alle lui sauter dessus ce matin pour le voir un peu avant qu'on parte...

Antoine s'est roulé dessus, lui a bavé dans la face (pour lui faire des bisous) et lui a jasé ça. De toute beauté!!!¸Moi aussi j'avoue m'ennuyer de S. et j'ai bien hâte à notre longue fin de semaine en famille qui arrive.

En tout cas, tout ça pour dire que j'admire énormément ceux et celles qui élèvent des enfants tout seul ouf, je n'avais pas réaliser à quel point c'était de l'organisation.

2 commentaires:

Mathve a dit…

Moi aussi je lève mon chapeau aux monoparentales!

J'ai tout le temps hâte que mon chum arrive le soir pour qu'il s'occupe un peu de la petite. Pas que j'ai de la misère avec, c'est juste le fun d'avoir un petit moment pour faire des trucs pendant que l'autre s'occupe du bébé.

KatRou a dit…

c'est pas facile ... imagine à 2-3 ouff!

Moi quand mon chum part pour le travail je capote toujours un peu avant, mais finalement je m'en sors bien!

Il faut juste priorisé ;)

Une journée à la fois ma belle!